Formée aux arts appliqués et à la métallerie, Anouchka Potdevin affirme depuis 2003 une identité forte, en faisant dialoguer le design et le savoir-faire artisanal et en s’affranchissant des tendances, avec élégance et poésie. A Gaël – Bretagne, France -, son atelier est un véritable espace de liberté créative.

Ses premières années de création sont marquées par la conception et la réalisation de mobilier et d’objets basés sur la récupération et le recyclage. Convaincue que le upcycling peut fournir des créations résolument nouvelles et modernes avec un haut degré de finition, Anouchka apporte des propositions nouvelles et innovantes.

En 2011, dans cet esprit, la collection Dsàt, « Des sièges à tomber », est présentée à l’occasion de sa première participation au salon Maison & Objet Paris, un tournant dans sa carrière. Le maxi-siège fabriqué à partir d’une structure prélevée sur d’anciennes chaises de cuisine donne une impulsion déterminante. Depuis, la famille Dsàt s’agrandit au fil du temps. Une chauffeuse, une chaise, un banc, une banquette pour les enfants, l’histoire continue de s’écrire.

En 2013, la designer renoue avec la métallerie et réalise un siège singulier. La Cage suspendue ou posée sur le sol dégage un romantisme qui n’en finit pas de charmer. On la croise désormais dans un casino à Las Vegas, dans des hôtels parisiens à Paris ou au bord de la mer du Nord.

En 2014, avec le Paravent habillé de motifs dessinés par des amis artistes et artisans, elle redit combien elle est attachée à toutes les collaborations constructives et esthétiques.

Up-cycling, métallerie, motifs, chaque axe côtoie l’autre dans une harmonie générale. Aujourd’hui, Anouchka Potdevin s’inscrit dans une approche exhaustive, évoquant celle des artistes-décorateurs. Elle y apporte une touche de modernité qui n’appartient qu’à elle, qui se distingue dans le paysage.

………….

Trained to the applied arts and the smetalwork, Anouchka Potdevin affirms since 2003 a strong identity, making dialogue design and artisanal knowhow, while freeing herself from the trends, with elegance and poetry. In Gaël Brittany, France , its workshop is a true space of freedom creative.
Its first years of creation are worn by design and trealization of furniture and objects based on upcycling. Convinced that the upcycling can provide resolutely new and modern creations with a high degree of finitions, Anouchka brings new and innovating proposals.

In 2011, the Dsàt collection is presented during her first participation in Maison & Objet Paris, a turning in her career. The Maxi-Siège manufactured from a structure taken on old kitchen chairs gives a determining impulse. Since, the Dsàt family increases in the course of time. A low armless chair, a chair, a bench, a bench for the children, the history continues to be written.
In 2013, the designer joins again with metalwork and carries out a singular seat. The Cage suspended or posed on the ground releases a romanticism which does seduce. We can find it now on in a casino in Las Vegas, in Parisian hotels or at the edge of the North Sea.
In 2014, with the Screen in pattern paper made by friend artists and craftsmen, Anouchka repeats how much she is attached to all constructive and aesthetic collaborations.
Upcycling, metalwork, patterns, each axis mixes with the other in a general harmony. Today, Anouchka Potdevin falls under an exhaustive approach, evoking that of the artistdecorators. It brings there a modernity which belongs only to her, which is distinguished in the landscape.

Anouchka Potdevin © Xavier Scheinkman
Publicités