Au cours de ces derniers mois, l’ancien atelier avait subi un rétrécissement palpable. Et s’il empiétait sur la maison familiale, c’était surtout pour compenser le manque d’espace.

Fabriquer une cage était devenu acrobatique et périlleux. Les commandes de plus en plus nombreuses entraînaient une certaine nervosité, plutôt inconfortable. A force de jouer des coudes, les idées elles-mêmes s’agglutinaient tels des badauds devant une vitrine. Besoin d’air.

Après avoir été étudié, le premier projet consistant à agrandir l’atelier existant sera relégué. En décembre 2013, de retour de Roubaix (Braderie de l’Art), Anouchka rapporte de nouveaux projets, exigeants en espace de travail. Pendant les vacances de Noël, la décision est prise. Elle part à la recherche d’un local adapté et indépendant de l’espace privé.

Atelier avec vue

A l’entrée du village, deux bâtiments d’une ancienne entreprise de maçonnerie cherchent un occupant. Un seul suffira. D’une superficie de 240 m2, il est à l’écart de la route mais idéalement accessible par les transporteurs.

anouchkapotdevin_atelier_2014 (65) anouchkapotdevin_atelier_2014 (68)

Grâce à ces volumes dégagés, le nouvel atelier permet de structurer les espaces de travail sous forme de cellules dédiées à une étape de fabrication : ponçage, soudure, peinture, bois… Au centre, un ilôt pour les préparatifs, les finitions, les cahiers. L’espace s’orchestre au rythme du processus de création. Lorsque le meuble a reçu sa dernière touche, il rejoint un coin de l’atelier sans encombrer jusqu’à ce que le transporteur « l’enlève ».

anouchkapotdevin_atelier_2014 (64) anouchkapotdevin_atelier_2014 (17)

La mezzanine a commencé à accueillir la collection de chaises. Elles s’amoncellent depuis des années et ainsi disposées, à portée de main, elles offrent une vision exhaustive permettant de faire un choix précis.

anouchkapotdevin_atelier_2014 (67)

Dans les pièces attenantes, les créations les plus fragiles sont à l’abri de la poussière. Ici, des chaises Dsàt commandées par le magasin Suite 13.

anouchkapotdevin_atelier_2014 (73)

Tandis que le travail s’organise, les idées s’émancipent à la faveur de ce nouvel espace. Comme libérées, elles s’épanouissent. La perception du temps a également subi une sorte de lifting. Dilaté, il reprend une forme acceptable et le calendrier se déroule sereinement. Dans quelques jours, dans ces conditions réinventées, Anouchka entamera la fabrication de 4 cages, destination Las Vegas.

Cet atelier à consonance industrielle, Anouchka souhaite en faire un véritable lieu de vie créative, dédié au design et à l’artisanat. Elle le rêve bouillonnant de savoirs-faire, elle le veut effervescent, inspirant, fulgurant, enthousiasmant. Partageur et accueillant.

cf.

anouchkapotdevin_atelier_2014 (76)

* Mercredi 14 mai, découvrez dans La Maison France 5 les premiers jours d’Anouchka dans son nouvel atelier…

 

Publicités