HOTEL CHAVANEL, Paris _Cage Anouchka Potdevin

La cage dans le hall de l’Hôtel Chavanel. © Christophe Bielsa

Paris, quartier de la Madeleine. Îlot raffiné et contemporain, l’hôtel Chavanel****  a connu quelques mois de métamorphose mise en œuvre par les architectes-décoratrices Anne Peyroux et Emmanuèle Thisy.  Les lieux sont voisins de la boutique Talents, qui offre un écrin privilégié à la cage depuis Maison&Objet. Sophie Charlet, propriétaire de l’hôtel, y découvre la création d’Anouchka, passe commande. Ce sera un modèle posé, dans un coton ivoire. Elle est éclairée les lampes Meltdown (Johan Lindsten pour Cappellini) et côtoie les tables Container New Antiques (Marcel Wanders pour Moooi) et les tabourets Shitake stools (Marcel Wanders pour Moroso).

Goiânia, Brésil. En Amérique du Sud, le printemps vient d’arriver. La boutique Casa Mix e Bossa accueille la saison. Meubles, objets, antiquités, luminaires ont été sélectionnés pour créer une atmosphère propice. La cage  – qui traverse l’Atlantique en cargo – y trouvera les conditions idéales d’un hiver au chaud.

Paris à nouveau, rue de La Paix. En 2013, la maison Jaquet Droz célèbre 275 ans de haute horlogerie. A l’occasion de l’événement, une montre inédite voit le jour, The Charming Bird. Avec son oiseau automate et chanteur incrusté au cœur du boitier, n’était-elle pas vouée à rencontrer la cage ? Engagement pris, installation dans quelques semaines.

D’autres commandes sont en cours. Toutes liées à une histoire spécifique. Dans son atelier, où Anouchka fabrique sur-mesure, cette notion est essentielle. Espace, temps, contexte, univers, toute commande s’appréhende spécifiquement. C’est le propre de la démarche de l’artisan-designer.

cf.

Publicités